voyage assurance expatriés union européenne

Vous partez travailler à l’étranger ? C’est souvent une chance pour l’évolution de votre carrière, pour apprendre une langue ou découvrir une nouvelle culture. Mais les démarches sont parfois complexes. Dans cet article, nous aborderons les nombreuses questions que vous vous posez sur les assurances santé. Êtes-vous couverts par la sécurité sociale française ? Quel est le régime d’assurance maladie des travailleurs à l’étranger ?

Les expatriés à l’étranger : travailler en indépendant hors de France

Vous avez décidé de partir travailler dans ou en dehors de l’Union européenne ? vous n’êtes plus couvert par la sécurité sociale. Il vous faut cotiser à la sécurité sociale de votre pays d’expatriation. Il peut être indispensable de cotiser à des assurances de santé privées pour compléter la couverture de la sécurité sociale du pays d’accueil.

Vous avez la possibilité de rester sous le régime de l’Assurance Maladie française. Pour cela, il faut cotiser à la Caisse des Français de l’Étranger. Le cas échéant, vous pourrez bénéficier instantanément de vos droits à l’assurance maladie dès votre retour en France.

Avant votre départ, pensez à envoyer à votre assurance maladie en France le formulaire « déclaration de transfert de résidence hors de France »

Et pour l’Angleterre ?

Vous êtes expatrié en Angleterre ou vous avez l’intention d’y travailler ? Si vous avez établi votre résidence au Royaume-Uni avant le 31 décembre 2020 rien ne change au niveau de vos droits et de vos cotisations. Si vous commencez à travailler après le 1er janvier 2021, vous devez payer un supplément de santé pour bénéficier du régime de remboursement local.

Opter pour une assurance expatrié

Quand on ne dépend plus de la sécurité sociale française, les dépenses pour les soins de santé peuvent être considérables. Choisir une bonne assurance expatrié est une excellente solution pour bénéficier d’une couverture médicale adaptée pour vous et votre famille (Article sur le sujet). Cela permet une expérience à l’étranger plus sereine, sans se soucier des risques d’une dépense de santé exorbitante. Ces assurances privées remboursent les frais médicaux à l’étranger mais également d’autres dépenses comme le rapatriement ou le versement d’un revenu complémentaire en cas d’incapacité au travail.

assurance expatries union eurpeenne

Les détachés à l’étranger : l’employeur vous envoie travailler hors de France

Vous êtes considéré comme détaché à l’étranger si votre employeur, dont l’activité est basée en France, vous demande de travailler à l’étranger. Dans ce cas, votre protection à la sécurité sociale dépend du pays d’accueil.

Dans l’Union Européenne, la Suisse, la Norvège, la Croatie et l’Islande

L’union Européenne, la Suisse et les pays de l’EEE ont ratifié un accord pour coordonner les différentes sécurités sociales. Les démarches s’en trouvent grandement simplifiées. Si vous êtes travailleurs détachés dans un de ces pays, vous gardez vos droits à la sécurité sociale française. C’est elle qui se chargera de rembourser le coût des soins à l’organisme de santé de votre pays d’installation.

Hors EEE

Si vous êtes détachés dans un pays hors EEE et Suisse, vous continuez à être couvert par la sécurité sociale française. Cela dit, deux cas peuvent se présenter à vous :

– La France et le pays d’accueil ont signé une convention commune sur la sécurité sociale. Vous continuez à cotiser à l’assurance maladie française.

– La France et le pays d’accueil n’ont pas signé de convention sur la sécurité sociale. Vous dépendez de l’organisme de sécurité sociale française et en même temps de l’organisme du pays d’accueil. Vous avez la possibilité de compléter votre protection par un contrat d’assurance maladie privée.

La durée maximale du détachement

En théorie, un détachement ne peut excéder 24 mois. Vous êtes détaché plus de 24 mois ? Il faudra que votre employeur demande une prolongation exceptionnelle des droits, qui sera accordée sous certaines conditions. Si la prolongation n’est pas accordée ou n’est pas demandée, votre statut change. Vous serez considéré comme expatrié. Vous devrez cotiser pour le système de sécurité sociale du pays d’installation. Vous pourrez également opter pour une assurance expatrié pour plus de sérénité.

Le cas particulier de l’Angleterre

Dès lors que vous exercez un travail au Royaume-Uni, vous dépendez du régime de protection sociale britannique.

Depuis le 1er janvier 2021, la carte d’assurance maladie européenne n’est plus valable au Royaume-Uni. Il faudra donc obligatoirement cotiser à une assurance médicale privée pour s’installer au Royaume-Uni. À noter que les soins en cas de maladie sont gratuits en Grande-Bretagne. Mais les soins concernant une maladie antérieure à l’arrivée en Grande-Bretagne ne sont gratuits que si vous y résidez depuis plus d’un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.